Arrêtez de traiter toute la population comme si elle était malade.

Alexandra Henrion-Caude chez André Bercoff Sud Radio jeudi 23 juin 2022.

Nous poursuivons notre ” revue de presse ” sur l’évolution de la situation liée au Covid-19 en partageant une fois de plus les propos d’Alexandra Henrion-Claude.

A travers mes relations professionnelles, mes camarades et souvent mes amis scientifiques m’ont fait part de leurs sentiments sur leur métier. Tout comme Alexandra Henrion-Claude donne le sien en ne changeant pas sa ligne de réflexion durant cette crise sanitaire et pandémie.

Un Docteur en Chimie, chef d’une unité de production pour des polymères, m’a confié qu’il était fier de son travail malgré le fait indéniable que la Chimie pollue et … pue. Ici disait-il, les chimistes servaient à quelque chose qui avait un intérêt indéniable. Par contre ses camarades d’études partis dans la Pharmacie, eux, jouaient aux apprentis sorciers et produisaient contre la santé des gens, faisaient des expériences pour vendre des mirages, des produits miraculeux coupe faim, anti-âge, des synthèses hasardeuses de molécules, une biologie sélective pour répondre à la folie des plus riches qui ne veulent pas mourir de sitôt, etc.

De même à Sophia-Antipolis, ce camarade chef du laboratoire de Recherche calmait ma curiosité et mon enthousiasme avec une froide lucidité sur son sort. A la sortie de Polytechnique et de sa spécialité scientifique, il avait rejoint le monde de l’Entreprise et il déposait régulièrement des brevets français. Plus de la moitié de sa promotion avait choisi un autre chemin, celui des cabinets ministériels pour conseiller les politiciens qui changeaient ou pas selon les résultats électoraux et les gouvernements. Eux avaient choisi les lumières des projecteurs et la présence des caméras de télévision. Ils se moquaient avec une ironie mordante lors des rencontres de promos ou de cercles privés, de leurs camarades perdus dans les labos des entreprises. Eux conseillaient et décidaient de la Recherche qui devait être financée.

Lui n’avait pas les budgets qu’il souhaitait, notamment pour développer les sondes minuscules de la taille d’un cheveux qui vont aux extrémités du système sanguin du corps humain pour faire des échographies de ce qui se passe et détecter les tumeurs naissantes, les dépôts de graisse, les minuscules caillots de sang qui allaient grandir. L’équipe du grand Hôpital parisien pour lequel son laboratoire travaillait avait encore moins de budget et devait travailler en sourdine car ces mesures de prévention de la santé n’étaient pas vu d’un bon œil des grands chirurgiens qui espéraient de “belles tumeurs” pour de grandes opérations aux budgets énormes et aux rémunérations mirifiques.

Pour conclure ce débat, notre Directeur d’établissement, Docteur en Physique-Chimie d’Orsay et élève de Pierre-Gille de Gennes et de Georges Charpak, ” les 3 G à eux deux”, et pour notre Directeur cela valait mieux que leurs deux prix Nobel, avait tranché en disant se méfier des X car leur taux d’évaporation dans le milieu scientifique était non négligeable. Bon nombre d’entre eux préfèrent aller se retirer dans les monastères ou des abbayes et mener une retraite toute spirituelle… alors qu’un Docteur en Physique-Chimie surtout avec de tels professeurs, n’a qu’une hâte, poursuivre les travaux sur la matière, l’anti-matière, toutes les sortes d’ondes normales ou paranormales, bref tout ce qui nous relie aussi et encore mieux à la Création et son énergie de Vie. C’est mieux, selon lui, que la méditation et la prière dans la voie mystique de la spiritualité. Mes supérieurs hiérarchiques qui m’avaient recruté connaissaient à la lecture de mon CV mon expérience poétique et que cette connexion entre sciences et spiritualité à laquelle ils étaient confrontés dans leurs recherches et responsabilités, m’intéresse.

Ces exemples, ce vécu relationnel, m’ont appris à cerner rapidement à qui j’ai affaire et dans quel camp il se situe, elle ou lui et ses recherches scientifiques avec très souvent également mais moins avouable, sa démarche spirituelle. Le Tao de la Physique, la plupart d’entre eux ont lu ce livre comme le jeune poète que j’étais lors de son édition.

Je ne vais pas ici ” classer ” Alexandra dans l’un ou l’autre camp… pour l’y enfermer à jamais comme tant d’autres sur les médias ! C’est une voix, une témoin, une scientifique reconnue, à écouter surtout lorsqu’elle s’en tient à des évidences qui rejoignent les miennes en tant qu’être humain, pas même en tant que poète qui après son initiation, poursuit son évolution humaine, simplement en tant qu’être humain qui tient à rester assertif et refuse la manipulation, l’agressivité et la mise en passivité.

J’ai eu quelque chose qui est reconnu aujourd’hui comme étant un signe clinique du Covid, pas au moment même. Je connaissais depuis 2012 les expériences des apprentis sorciers en biologie sur les virus pour en faire des armes biologiques capables des pires génocides. Tirer un lien de cause à effets entre ces deux évènements, un lien de causalité direct ou indirect appartient à ma liberté de penser selon mon niveau de savoir.

Comment la situation a-t-elle évoluée depuis ces anecdotes : la désindustrialisation s’est généralisée, le Groupe français d’électronique et de systèmes d’armes en 1996 a failli être vendu à Daewoo pour 1 dollar par le gouvernement Juppé qui ignorait visiblement qu’il cédait une grande partie du coeur de la dissuasion française. Ces dirigeants voulaient en finir avec ces sociétés nationalisées toujours endettées et que les gouvernements devaient aider. Ils ne savaient plus que de 1945 à 1973, ces grands groupes industriels et ces services publics avaient été modernisés et développés sans dettes, avec une monnaie pleine pilotée par le Trésor et la Banque de France nationalisée. Eux savaient seulement qu’ils avaient été aidés pour accéder au Pouvoir afin de mettre en place les politiques ultra libérales de leurs commanditaires anglo-saxons.

De même pour la Médecine et l’Hôpital dont le système s’est effondré avec cette pandémie du Covid, objectif depuis des lustres des dirigeants du système néo libéral et aujourd’hui atteint voire largement dépassé.

Comment oublier ce passif monstrueux et criminel ? Comment donner la moindre confiance à celles et ceux qui se prétendent les élites prédestinées à gouverner le monde ?

Elles ne se gênent plus pour pousser plus loin leurs entreprises malfaisantes. Aux USA, ces puritains anglo-saxons et leurs partis ultraconservateurs de fanatiques religieux et de dogmatiques sectaires ont réussi ces derniers jours, à atteindre leur objectif : modifier la décision de la Cour Suprême pour interdire l’avortement dans tous les cas, à charge aux états de suivre ou non et comme par hasard, les états qui hier ont refusé la fin de l’esclavage, qui aujourd’hui sont gouvernés par des sectes fanatiques, ont de suite aboli chez eux le droit à l’avortement.

Leur idéologie criminelle est connue : ces prédestinés à diriger les peuples pour défendre leurs préceptes divins, doivent soumettre sinon carrément éliminer les gens vivant selon eux dans le péché. Et la pauvreté, la misère sont pour eux un péché car ce n’est pas le droit chemin, celui de servir leurs maîtres et d’accepter leur charité chrétienne et spécialement protestante d’où leurs sectes sont pour la plupart issues, notamment les puritains. Les enfants nées ou à naître par des mères vivant dans le péché car sinon elles n’auraient pas besoin d’avorter, doivent être protégés et sauvés dans des institutions religieuses au services des préceptes divins de ces prédestinés.

Leur mission est de sauver les gens, à commencer selon eux par les fœtus ! Nous savons ce qu’il en est advenu de ces enfants ces derniers siècles, des crimes contre l’humanité sinon de l’esclavage dissimulé derrière les croix et les bannières !

Et ce sont les mêmes qui ont organisés les guerres depuis au moins trois siècles avec les centaines de millions de morts et de blessés qu’elles ont provoquées. Manière optimale de soumettre et de réduire le nombre de gens vivant dans le péché ou sur ” les autoroutes du péché “, mots que nous avons entendu en 2015 lors d’une conférence des évêques sur le Bien Commun en Suisse (et non pas sur les biens communs gérés avec la propriété commune en démocratie directe locale participative que nous présentons sur notre site web et dont ils ont horreur, évêques chrétiens y compris !).

Pour eux la pandémie du Covid n’est pas finie de sitôt. Ils ne cherchent pas à établir sa cause et à juger ses responsables pseudo scientifiques. Non, tout le monde sans exceptions doit continuer à avoir peur et à se soumettre à leurs délires de persécutions des peuples de la Terre.

Bien entendu leurs laboratoires de recherche ont développé des armes biologiques, climatiques, chimiques bien plus puissantes que le Covid-19, d’ailleurs trafiqué avec au moins une séquence du précédent virus du Sida, ce qui est établi par des scientifiques qui combattent eux aussi ces sectes de prédestinés. Vont-ils avoir le culot de nous menacer avec elles, tout comme les dirigeants russes qu’ils ont provoqués abusent des menaces d’utilisation des armes nucléaires plus ou moins régionales ?

Aujourd’hui, je m’en tiens comme Alexandra et des millions d’autres citoyens à cette évidence :

arrêtez de traiter toute la population comme si elle était malade et de vendre un vaccin qui n’en est pas un !

Nous posons solennellement le NON avec lequel notre libération de l’ancienne soumission, commence.

L’article de presse et la vidéo de cette émission de Sud Radio est dans le lien suivant. Suivent les autres liens avec les tribunes sur le Covid que nous avons mises en ligne.

Bonne lecture et écoute.



Poursuivre la lecture

cellules covid Nouveau

L’enquête autour des origines du COVID 19

27 septembre 2021

Nous reprenons ici nos contributions et les articles que nous retenons sur Facebook (FB) pour nos lecteurs. source: de nouvelles révélations sur les recherches au laboratoire de Wuhan Document, 27.09.2021, Covid-19 : source: https://www.laselectiondujour.com/index.php?id=148669&lsdj=334680&origine=FA-NL-PLAN-INS-CFAoct1201B C’était en mars 2018, soit 18 mois avant le début de la pandémie dont l’origine demeure un mystère. Des chercheurs chinois […]

David Graeber, professeur d'anthroplogie à l'université de Yale Nouveau

David Graeber : la bureaucratie permet au capitalisme de s’enrichir sans fin

14 mars 2022

Lors de la présentation de son dernier livre en France : Bureaucratie, l’auteur multiplie les interviewsqui ont le don de nous interpeller par le niveau d‘imprécision et de confusion de l’analyse présentée. D’oùnos réponses sur quelques points que nous avons retenus. Extrait de l’interview accordé à Libération le 16 octobre 2015 Arrêtons avec l’idée qu’il […]

Contrôle du statut vaccinal à l'entrée de la 72e Berlinale, à Berlin, la capitale allemande, le 11 février 2022 Nouveau

Covid : L’Allemagne a trouvé son Eduard Schneeten

14 mars 2022

Publié le 21/10/2021 à 10:56 par France Soir.Auteur(s): Moufid Azmaïesh, pour FranceSoir Obliger la population mondiale à se soumettre au dictat d’intérêts privés sous prétexte de “santé publique. Le 22 septembre, Langemann Medien publiait sur sa chaîne YouTube un entretien – visionné à ce jour près de 500 000 fois – avec un jeune mathématicien […]