CLUNY

aujourd'hui

CLUNY

avant sa destruction vers 1820

les voûtes hautes de 30 mètres de style roman

cette page est une illustration du texte du roman " D'Eleusis à Dendérah, l'évolution interdite" diffusé sur ce site. Lors de la conférence de Nancy (l'épisode 12), Pierre, le poète, raconte comment les moines bénédictins ont remis en place une organisation en réseau de l'Europe pour réduire sinon éliminer les systèmes de pouvoir fondés sur la royauté et la féodalité qui permettaient à des propriétaires individuels d'obtenir tous pouvoirs sur les biens et sur les gens.

 Les ordres monastiques et les ordres chevaliers comme celui du Temple créé à Clairvaux par Bernard vont restaurer la propriété communautaire dans laquelle une minorité ne peut pas accaparer à elle la plupart des richesses. Cluny reste le berceau de ce mouvement qui construisit le temps des cathédrales en Europe. 

Détruire Cluny avait donc aussi une raison politique car le développement de la société industrielle repose sur le droit de propriété individuel et il fallait occulter l'alternative de l'organisation en réseau fondée sur la propriété communautaire bien plus profitable à une classe ouvrière naissante et plus juste car elle ne permet pas à une minorité de s'accaparer la plupart des richesses... ce qui a bien eu lieu dans la société industrielle qui interdit toujours le développement de la propriété communautaire ( à ne pas confondre avec les problèmes du communautarisme actuels qui sont des mouvements de résistance contre nos systèmes de pouvoirs centralisés et dominateurs).

         

Le mont Sainte Odile     Baume les Messieurs