LA VIE APRÈS LA VIE, Extraits du livre du Dr Raymond MOODY

chez Robert Laffont, les énigmes de l'univers, 1977

page entière

english translation      deutsche übersetzungen

mise à jour : le 26/05/2017

extrait 1 : la décorporation, ch 6, page 54

une femme raconte :

Il y a à peu près un an, j'ai été admise à l'hôpital à la suite de troubles cardiaques; le lendemain matin, étendue dans mon lit, je commençais à ressentir une très forte douleur dans la poitrine. J'appuyais sur une sonnette près de mon lit pour appeler les infirmières; elles accoururent et s'empressèrent autour de moi. Me sentant très mal à l'aise couchée sur le dos, je voulus me tourner sur le côté; mais ce faisant je perdis mon souffle et mon cœur s'arrêta. J'entendis les infirmières donner l'alerte dans le langage codé de l'hôpital et en même temps je me sentais sortir de mon corps et glisser vers le bas entre le matelas et la barre de côté du lit - très exactement, il me semblait que je passais au travers de cette barre - jusqu'au sol. Puis je m'élevai doucement en l'air, et pendant que je montais, je vis d'autres infirmières pénétrer dans la chambre en courant - il y en avait une douzaine. Par hasard mon médecin se trouvait dans l'hôpital en train de faire sa ronde; elles l'appelèrent, et je le vis entrer lui aussi. J'ai pensé : " Tiens ! qu'est-ce qu'il peut bien faire ici ? "  Je continuai à m'élever jusqu'au dessus du plafonnier ( que j'ai pu voir de côté, et très distinctement ), et m'arrêtai, flottant juste au-dessous du plafond, le regard tourné vers le bas. J'avais l'impression d'être un morceau de papier sur lequel on aurait soufflé pour le faire voler en l'air.

De là-haut, j'ai assisté à tout le travail de réanimation. Mon corps gisait là, en bas, étendu sur le lit, bien en vue, et on l'entourait; j'entendis une infirmière s'écrier : " Ah! mon Dieu, elle a passé ", tandis qu'une autre se couchait pour le bouche-à-bouche. J'apercevais le dos de sa tête pendant qu'elle s'y adonnait; je n'oublierai jamais la forme de sa coiffure, elle avait les cheveux coupés court sur la nuque. Tout de suite après, j'observai cet appareil qu'on roulait dans la chambre, on fixait des électrodes sur ma poitrine. Aussitôt, je vis mon corps tout entier bondir au-dessus du lit et j'entendis craquer tous les os, c'était horrible.

 

c'est souvent au cours d'une opération chirurgicale que se produisent les phénomènes de décorporation

Et pendant que je les regardais frapper ma poitrine et frictionner mes bras et mes jambes, je me disais : " Mais pourquoi se donnent-elles tant de mal ? Je me sens très bien maintenant. "

extrait 2 : l'être de lumière, ch 8, page 83

Je savais que j'allais mourir et que je n'y pouvais plus rien, parce que personne ne pouvait plus m'entendre... J'étais sorti de mon corps, j'en suis sûr, puisque je voyais ce corps étendu, là, sur la table d'opération. Mon âme l'avait quitté ! J'ai été d'abord très bouleversé, mais c'est alors qu'est intervenue cette lumière brillante. Au début, elle m'a paru un peu pâle, mais tout à coup il y a eu ce rayon intense. La luminosité était prodigieuse, rien à voir avec un éclair d'orage, une lumière insoutenable, voilà tout. Et cela dégageait de la chaleur, je me suis senti tout chaud.

C'était d'un blanc étincelant, tirant un peu sur le jaune - mais surtout blanc. Cela brillait formidablement, je n'arrive pas à bien le décrire. Cela éclairait tout alentour, mais cela ne m'empêchait absolument pas de voir tout le reste, la salle d'opération, le docteur et les infirmiers, tout  J'y voyais très distinctement, sans être aveuglé.

Au commencement, quand la lumière est arrivée, je ne me rendais pas très bien compte de ce qui se passait; mais après, la lumière m'a demandé - enfin c'était comme si elle me demandait - si j'étais prêt à mourir. C'était comme quand on parle à quelqu'un, seulement il n'y avait personne. C'était la lumière qui me parlait, elle avait une voix.

J'imagine maintenant que cette voix qui me parlait a dû constater que je n'étais pas du tout prêt à mourir. Elle voulait simplement me mettre à l'épreuve, sans plus. Et cependant, à partir du moment où elle a commencé à me parler, je me suis senti délicieusement bien, protégé et aimé. L'amour qui émanait de la lumière est inimaginable, indescriptible. Et par-dessus le marché, elle dégageait de la gaieté ! Elle avait le sens de l'humour, je vous assure !

extrait 3 : le retour, ch 11, page 100

récit d'une jeune mère :

Dieu m'a renvoyé ici, mais j'ignore pourquoi. J'ai nettement ressenti Sa présence, je me sentais reconnue. Il savait qui j'étais. Mais Il n' a pas jugé bon de m'ouvrir le Ciel, je ne sais pour quelle raison. J'y ai souvent réfléchi depuis, et j'imagine que c'est à cause de mes deux enfants que j'ai à élever, ou peut-être que je n'étais pas suffisamment prête. Je continue à chercher des explications, mais je n'en vois pas d'autre.

autre témoignage :

J'ai tenu compagnie à une parente très âgée pendant sa dernière maladie, qui traînait en longueur. Je participais aux soins qui lui étaient donnés, et pendant ce temps tous les membres de la famille priaient pour elle, afin qu'elle retrouve la santé. A plusieurs reprises sa respiration s'arrêta, mais on réussissait à la ranimer. Enfin, un jour, elle m'a regardée et m'a dit : " Jeanne, je suis allée de l'autre côté, dans l'ailleurs, et c'est magnifique là-bas. Je ne demande qu'à y rester, mais ce ne sera pas possible tant que vous serez tous là à prier pour que je reste avec vous. Vos prières me retiennent ici. Je vous en supplie, ne priez plus ! " Nous avons obéi, et elle est morte peu après.

la vallée de la mort, détail d'une peinture de William Blake

extrait 4 : le problème du témoignage, ch 12, page 107

C'est vraiment très important de découvrir que d'autres ont eu la même expérience, parce que je ne m'en rendais pas compte. Je suis franchement heureux de l'apprendre et de pouvoir me dire que d'autres ont passé par là eux aussi; maintenant, au moins, je sais que je ne suis pas fou.

J'avais toujours considéré cela comme tout à fait réel, mais je préférais ne pas en parler, par crainte qu'on ne me regarde en pensant : " Celui-là, quand il a perdu connaissance, il a également perdu l'esprit! "

les égyptiens imaginaient le corps astral sous la forme d'un oiseau à visage humain. Cet oiseau, au moment de la mort, quittait le corps charnel et planait un moment autour de lui.

extrait 5 : répercussions sur la conduite de vie, ch 13, page 110

Depuis lors, je n'ai plus cessé de m'interroger sur ce que j'ai fait de ma vie, sur ce que je vais faire de ma vie... Mais depuis ma " mort ", à la suite de mon expérience, j'ai brusquement commencé à me demander si ce que j'ai fait, je l'ai fait parce que c'était bien, ou seulement parce que c'était bon pour moi. Auparavant j'agissais sous le coup d'impulsions; maintenant je réfléchis d'abord aux choses, calmement, lentement. Il faut que tout passe d'abord par ma conscience et soit bien digéré d'abord.

l'âme quitte la corps, illustration de William Blake pour un poème de Robert Blair

Je m'efforce de faire en sorte que mes actes prennent un sens, et mon âme et ma conscience ne s'en portent que mieux. J'essaye d'éviter les préjugés, de ne jamais porter de jugements sur les autres. Je cherche à faire ce qui est bien, parce que c'est bien et non pas parce que c'est bon pour moi. Et il me semble que ma compréhension des choses s'est infiniment améliorée. Je ressens tout cela à cause de ce qui m'est arrivé, à cause des lieux que j'ai visités et de tout ce que j'y ai vu.

autre témoignage :

A la suite de ces évènements, j'ai presque eu l'impression d'être remplie d'un esprit nouveau. Depuis lors, on m'a fait souvent remarquer que je produisais un effet calmant sur les gens, agissant de façon immédiate lorsqu'ils se sentent soucieux. Et je me sens mieux accordée avec l'entourage, il me semble que j'arrive à deviner les gens beaucoup plus vite qu'avant.

témoignage suivant :

Depuis mon accident, j'ai souvent l'impression de déchiffrer les pensées et les vibrations qui émanent des gens; je perçois aussi leurs ressentiments. J'ai souvent été capable de savoir d'avance ce que les gens vont dire avant qu'ils n'ouvrent la bouche. On aura du mal à me croire, mais il m'est arrivé des choses bizarres, très bizarres, depuis lors. Un soir, chez des amis, je devinais les pensées des invités, et quelques personnes qui étaient là et qui ne me connaissaient pas se sont levées pour partir; elles m'avaient pris pour un sorcier, je leur avais fait peur. Je ne sais pas du tout si c'est quelque chose qui m'a été donné pendant que j'étais mort, ou si je possédais déjà ce don sans le savoir et ne m'en étais jamais servi jusqu'à ces évènements.

extrait 6 : nouvelles perspectives sur la mort, ch 14, page 115

Je crois bien que cette expérience a introduit un élément nouveau dans ma vie. Je n'étais qu'un enfant quand cela m'est arrivé, j'avais à peine dix ans; mais depuis, et durant toute ma vie, j'ai gardé la conviction que la vie continue après la mort; cela ne fait pas l'ombre d'un doute pour moi, et je n'ai pas peur de mourir. Pas une seconde. J'ai vu des gens qui ont cette peur, cette terreur. J'ai toujours envie de sourire quand j'entends des gens douter qu'il y ait un au-delà, ou décréter : " Après la mort, il n'y a rien." Je pense alors intérieurement : " Ils ne savent pas ."

autre témoignage :

( Pendant que je me trouvais de l'autre côté ), j'eus le sentiment que deux choses me seraient totalement interdites : me tuer, ou tuer quelqu'un... Si j'en venais à me suicider, ce serait comme si je refusais le don de Dieu en le lui jetant à la face... Tuer quelqu'un d'autre, c'est se mettre en travers du plan que Dieu a conçu pour cet homme...

----****-----****----****

commander le livre :   la vie après la vie

 le travail du Dr Moody a une suite :

LA DIVINE CONNEXION

ce livre du Dr Melvin Morse poursuit le travail du Dr Moody. Il est disponible en France depuis fin août 2002. Utilisez ce lien pour voir sa présentation et le commander chez notre partenaire.

----****-----****----****

nous transmettons ici un message du secrétaire de IANDS-France du 19 janvier 2008

Chers adhérents, voici un lien avec un témoignage vidéo de NDE diffusé sur "les tabous de la mort" sur France 2

http://www.dailymotion.com/video/x3mdh2_le-passage-entre-la-vie-et-la-mort_tech

Cordialement ,Bruno Mansuy  IANDS-France

----****-----****----****

le colloque du 17 juin 2006 sur les EMI à Martigues

vous trouverez ci-dessous deux commentaires sur ce colloque :

source : site :  amazon.fr  : L'Expérience de Mort Imminente : Premières rencontres internationales, Actes du Colloque Martigues 17 juin 2006 (Broché)

 

 Les réticences freinent les recherches sur les EMI (Dépêche Agence France-Presse), 10 juin 2007

Par  Laloli (France) - 

 

D'importantes publications dans des revues scientifiques, comme Nature ou The Lancet, ont permis une meilleure approche des recherches sur les expériences de mort imminente (EMI) dans la communauté médicale et scientifique, mais de nombreuses réticences persistent.

"Ces expériences, vécues par des personnes qui se souviennent d'avoir, pendant un coma, vu ce qui se passait autour d'eux, sont un sujet qui reste très polémique, surtout en France où il est difficile de mener des recherches sérieuses", explique à l'AFP Sonia Barkallah, 28 ans, organisatrice du premier colloque sur les EMI à Martigues, dans le sud de la France.

"Il est très important que les scientifiques puissent conduire des recherches (sur les EMI) dans différentes disciplines, en particulier les neurosciences, sans préjugés d'aucune sorte", soulignent les participants au premier colloque sur les EMI, dans un communiqué.

Parmi les signataires du texte, figure le Dr Raymond Moody, psychiatre américain qui a consacré dans les années 1970 le premier ouvrage à ces phénomènes. Selon un sondage réalisé en 1982 aux Etats-Unis, 8 millions d'Américains avaient expérimenté une EMI. "Je me suis aperçue que les médecins sont très intéressés par le phénomène mais qu'ils mènent leurs recherches en cachette, ils ont peur qu'on les prennent pour des fous", ajoute Sonia Barkallah.

Pré-cognition, télépathie et même cas d'aveugles ayant "vu" précisément ce qui se déroulait autour d'eux alors qu'ils étaient plongés dans le coma, les récits de EMI ont de quoi laisser perplexe.

"La piste la plus sérieuse à l'heure actuelle, c'est la délocalisation de la conscience, dont le siège ne serait peut-être pas situé uniquement dans le cerveau", explique Mme Barkallah.

"Ce qu'il y a de plus surprenant, c'est qu'il n'existe pour l'instant aucune explication scientifique aux expériences de décorporation", dont il est difficile de donner une définition précise, mais "on ne peut plus nier le phénomène, surtout quand on est réanimateur comme moi", affirme le Dr Jean-Jacques Charbonnier, médecin anesthésiste qui a rédigé plusieurs livres sur la question.

"Sous prétexte que nous n'avons pas d'explication, que ça remue des choses de l'ordre du religieux, de la philosophie ou qui nous touchent personnellement, on balaye tout ça d'un revers de main", déplore-t-il, fustigeant le "manque d'humilité" du milieu médical.

 

 COLLOQUE EXCEPTIONNEL D'UNE TRES GRANDE QUALITE AVEC DES INTERVENANTS RENOMMES SUR LE PLAN INTERNATIONAL , 28 avril 2007

Par  : NEAR DEATH EXPERIENCE (NDE) ou EXPERIENCES DI... (France) -

JE JOINS LE COMMUNIQUE DE PRESSE :

 

L'Expérience de Mort Imminente (EMI), médiatisée depuis quelques années, reste un "ovni" scientifique. Au cours d'un coma, à la suite d'un accident, ou à partir d'une simple rêverie, certaines personnes se retrouvent "hors de leur corps", conscientes, vivantes, mais incapables d'interagir avec le monde matériel. De là, elles entreprennent un voyage sidérant vers la lumière, et en reviennent avec la certitude de l'existence d'une "autre réalité". Ces vécus sont porteurs de mystère, de merveilleux, mais semblent aussi "trop beaux pour être vrais". Pourtant, des millions de témoignages semblables ont été recueillis.

Portées à la connaissance du grand public par le best-seller du Dr Raymond Moody en 1975 (La Vie après la Vie, édition française Robert Laffont 1977), les EMI sont toujours sous les feux de la rampe et nourrissent à la fois les médias, la littérature, le cinéma, etc.

A la suite de publications dans des revues scientifiques aussi prestigieuses que Nature et The Lancet, une part croissante de la communauté scientifique prend désormais ces recherches au sérieux. Un nouveau continent s'ouvre à l'investigation : la conscience et ses états frontières. Relayant les témoins d'EMI, médecins et chercheurs prennent aujourd'hui la parole et n'hésitent plus à remettre en cause bien des certitudes, ni à défier certains dogmes.

Tous les médecins présents à ces rencontres travaillent sur ce thème depuis 10, 20 ou 30 ans. Ils nous feront part de leurs résultats, de leurs convictions et des nouvelles perspectives ouvertes par ces recherches.

JE JOINS EGALEMENT LE COMMUNIQUE COMMUN DES INTERVENANTS :

Nous sommes un groupe de médecins, praticiens et/ou chercheurs de différentes disciplines et nationalités. A l'occasion des 1ères Rencontres Internationales consacrées à l'Expérience de Mort Imminente (EMI ou NDE pour Near-Death Experience) - organisées à Martigues le samedi 17 juin 2006 - nous tenons à faire connaître au grand public ainsi qu'à la communauté médicale et scientifique les convictions qui sont les nôtres après des années de recherche sur ce phénomène.

Bien que, d'un point de vue scientifique, le déclenchement de l'Expérience de Mort Imminente soit sans aucun doute relié à des phénomènes neurobiologiques dans le cerveau, son contenu extrêmement riche et complexe ne peut être réduit à une simple illusion ou à une hallucination produite par un cerveau en souffrance à l'instant de la mort. La réalité de l'expérience humaine n'est pas exclusivement déterminée par des mécanismes neurologiques, et la signification de l'EMI ne peut se réduire aux simples processus neurologiques qui accompagnent sa survenue dans le cerveau.

Certaines avancées scientifiques majeures ont pu être acquises grâce à l'étude des manifestations inhabituelles ou "exotiques" de phénomènes que l'on croyait avoir compris dans leur intégralité.

Il est très important que les scientifiques puissent conduire des recherches dans différentes disciplines, en particulier les neurosciences, sans préjugés d'aucune sorte.

D'importantes publications dans des revues scientifiques à comité de lecture, comme Nature ou The Lancet, ont permis une meilleure acceptation des ces recherches dans la communauté médicale et scientifique et sont un premier pas vers la constitution d'un corpus de connaissances reconnu par cette dernière.

Nous pensons que cet effort de recherche doit être encouragé pour progresser dans la compréhension de l'Expérience de Mort Imminente, même si ce phénomène remet en cause les conceptions établies sur la nature de la conscience et le fonctionnement du cerveau.

L'Expérience de Mort Imminente, comme d'autres "états modifiés de conscience", ouvre une nouvelle voie de recherches pluridisciplinaires. Cette voie est porteuse d'espoir et de progrès pour l'humanité. Nous formons le vaeu que les instances médico-scientifiques et les pouvoirs publics en prennent la juste mesure.

SIGNATAIRES :

DOCTEUR Raymond Moody . Psychiatre, Ph.D, auteur de "La vie après la vie" (Robert Laffont, 1977). Pionnier de l'étude des EMI. Etats-Unis

DOCTEUR Pim van Lommel. Cardiologue, auteur de l'étude "Expérience de mort imminente après un arrêt cardiaque", publiée dans la revue médicale The Lancet (15/12/2001). Pays-Bas

DOCTEUR Sam Parnia. Médecin spécialiste en soins intensifs. Chercheur détaché au Weill Cornell Medical Center de New York. Auteur du livre "What happens when we die" (Hay House 2005) et de travaux publiés dans des revues médicales. Grande-Bretagne

DOCTEUR Mario Beauregard. Chercheur en Neurosciences, spécialiste de "neurothéologie", étude des états mystiques profonds. Canada

DOCTEUR Sylvie Déthiollaz. Chercheur en biologie moléculaire, fondatrice du centre de recherche Noêsis. Suisse. Présentation de deux études en cours : Estimation de la fréquence des phénomènes de type NDE et OBE chez les personnes ayant été confrontées à une menace vitale (Hôpital Universitaire de Genève). Etude phénoménologique et encéphalographique de l'OBE.

DOCTEUR Jean-Pierre Jourdan. Médecin, responsable de la recherche médicale de Iands-France. Auteur d'un ouvrage : deadline. France

DOCTEUR Jean-Jacques Charbonier. Anesthésiste-Réanimateur, auteur de trois romans sur les EMI et de "l'après vie existe" France

Evelyne-Sarah Mercier. Anthropologue et économiste. Présidente fondatrice de l'Association Iands-France. A dirigé la rédaction de "La Mort Transfigurée" (Belfond 1992). France

Patrice Van Eersel.Rédacteur en chef de la revue Nouvelles Clés. Auteur de "La source noire" (Grasset 1986) et "Ré-apprivoiser la Mort" (Albin Michel 1997)

 

Un neurochirurgien de Harvard confirme que la vie après la mort existe

12/01/2016

http://aidersonprochain.com/un-neurochirurgien-de-harvard-confirme-que-la-vie-apres-la-mort-existe/

Avons-nous une âme? Y a-t-il une vie après la mort? Depuis les débuts de l’histoire, la vie après la mort a été expérimentée par d’innombrables personnes qui sont revenues raconter leur histoire. Le compte-rendu le plus remarquable est celui vécu de première main par le neurochirurgien (pendant 25 ans) formé à Harvard, le Dr Eben Alexander. Ceci n’est pas juste une de ces histoires de l’au-delà qui peut être balayée d’un revers de main comme si c’était une hallucination. Avant d’examiner les détails de son expérience de l’au-delà et à quel point ils défient toute explication scientifique, explorons un peu son récit.

Avant son expérience, il ne croyait pas en l’existence d’un esprit non physique. Ayant fait ses études dans le cadre de la médecine universitaire occidentale, et ses collègues médecins profondément investis dans une perspective matérielle de l’univers, il pensait que l’idée d’une âme était bizarre. Comme la plupart des « sceptiques », il croyait que les histoires de l’au-delà étaient des hallucinations ou des produits de l’imagination humaine.

Le Dr Alexander a changé d’avis après avoir été dans le coma pendant 7 jours à la suite d’une méningite bactérienne sévère. Pendant son coma, il a fait l’expérience d’un voyage intense dans ce qu’il savait être l’au-delà, en visitant des espaces célestes et d’autres moins paradisiaques.

Après être revenu dans son corps et avoir vécu une guérison miraculeuse contre toute attente, il a écrit le best-seller du New-York Times « La Preuve du Paradis » (Proof of Heaven). Ce que le Dr. Alexander confirme, c’est que notre vie ici ne serait qu’un test pour aider nos âmes à évoluer et à croître, et que la façon dont nous y parvenons c’est de nous comporter avec amour et compassion. Voici quelques autres remarques surprenantes qu’il a faites:

L’expérience de l’au-delà était si « réelle » et vaste que l’expérience de la vie en tant qu’un humain sur Terre semblait un rêve artificiel en comparaison.

Le tissu de l’au-delà était de l’AMOUR pur. L’amour dominait l’au-delà à un tel degré que la présence globale du mal était infiniment minuscule. Si vous souhaitez connaître l’Univers, connaissez l’Amour.

– Dans l’au-delà, toute communication était télépathique. Il n’y avait pas besoin de mots parlés, ni même de la séparation entre le moi et tout ce qui se passe autour de nous. Toutes les questions que vous posiez dans votre esprit obtenaient immédiatement une réponse télépathique aussi.

 Quand on lui demande ce qu’il veut que tout le monde sache sur le domaine spirituel, il répond toujours que vous êtes infiniment précieux et aimé plus que vous ne pouvez l’imaginer.  Vous êtes toujours en sécurité. Vous n’êtes jamais seul. L’amour inconditionnel et parfait et Dieu ne néglige pas une seule âme.

« L’amour est, sans aucun doute, la base de tout. Pas une sorte d’amour abstrait, insondable, mais l’amour quotidien que tout le monde connaît, celui que l’on ressent en regardant notre conjoint(e) ou nos enfants, ou même nos animaux. Dans sa forme la plus pure et la plus puissante, cet amour n’est ni jaloux, ni égoïste, mais inconditionnel.

Telle est la réalité des réalités, la vérité des vérités incompréhensible et magnifique qui vit et respire au coeur de tout ce qui existe ou existera jamais, et il n’est absolument pas possible de comprendre ce que nous sommes ou qui nous sommes si nous ne connaissons pas cette vérité et si nous ne la ressentons pas profondément dans nos corps et dans toutes nos actions. »

Parlons maintenant crédibilité une minute. Qu’est-ce qui rend cette expérience tellement plus significative que d’autres récits d’expérience de mort imminente (EMI)? Le néocortex d’Eben était complètement hors d’état de fonctionner pendant la durée de son coma dû à sa grave méningite bactérienne, il n’y a donc aucune explication scientifique éclairant ce qu’il a vécu. En fait, il réfute 9 explications scientifiques éventuelles dans son livre.

Explorer les explications naturalistes

Examinons 5 explications potentielles qu’il décrit à l’annexe B de « La Preuve du Paradi ». Quelques-unes de ses explications ne pourraient nous être d’aucun secours, n’étant pas familiers avec la terminologie neuroscientifique. Voici donc les explications les plus courantes qu’il réfute, extraites de son livre.

1. Ce serait un « programme du tronc cérébral primitif pour soulager la douleur et la souffrance.  (« argument évolutionniste » – peut-être comme un vestige de stratégies telles que faire le mort des mammifères inférieurs?). Ceci n’explique pas la nature abondante et richement interactive des souvenirs.

2. La remontée déformée de souvenirs de parties plus profondes du système limbique (par exemple, l’amygdale latérale) qui est suffisamment protégé par des enveloppes successives de l’inflammation méningée, survenant, elle, principalement à la surface du cerveau. Ceci n’explique pas la nature abondante et richement interactive des souvenirs.

3. Une décharge de DMT. La DMT, un agoniste de la sérotonine survenant naturellement provoque des hallucinations et un état de rêve. Je suis personnellement familier des expériences de drogues liées aux agonistes de la sérotonine (LSD) de mes années d’adolescence, au début des années 1970. Je n’ai eu aucune expérience personnelle avec la DMT, mais j’ai vu des patients sous son influence. La riche ultra-réalité que j’ai vécue, exigerait les capacités auditives et visuelles du néocortex comme régions réceptrices du cerveau pour y générer une expérience audiovisuelle tellement riche, telle que je l’ai vécue dans mon coma. Le coma prolongé en raison de la méningite bactérienne avait gravement endommagé mon néocortex, qui est la zone où la totalité de la sérotonine, à partir des noyaux du raphé dans mon tronc cérébral (ou la DMT, agoniste de la sérotonine) aurait eu des effets sur les expériences visuelles ou auditives. Mais mon cortex était éteint, et la DMT n’aurait pas eu de place dans le cerveau pour agir.

4. Un phénomène de redémarrage – une accumulation aléatoire de souvenirs bizarres et épars venant de vieux souvenirs dans le néocortex endommagé, ce qui pourrait se produire avec le retour du cortex dans la conscience après une panne prolongée de l’ensemble du système, comme dans ma méningite. Surtout étant donné les subtilités de mes souvenirs élaborés, cela semble hautement improbable.

5. La génération de souvenirs insolites par une voie visuelle archaïque passant par le mésencéphale, utilisée abondamment chez les oiseaux mais rarement détectée chez les humains. Ce phénomène peut être mis en évidence chez les humains aveugles au niveau du cortex, du fait du cortex occipital. Cela ne fournit aucune explication concernant l’ultra-réalité dont j’ai pu témoigner et n’explique pas non plus le fait que les expériences visuelles et auditives étaient aussi interreliées.

Son compte-rendu d’EMI se présente comme le récit le plus crédible de tous les temps, et du fait de son contexte de formation scientifique matérialiste, nous avons de bonnes raisons de croire qu’il a réellement expérimenté une rencontre saisissante avec quelque chose au-delà de ce monde.

Sources: New York Times La Preuve du Paradis par le Dr. Eben Alexander

Selon deux éminents scientifiques, le cerveau humain serait un « ordinateur biologique » et la conscience des humains un programme dirigé par l’ordinateur quantique situé à l’intérieur du cerveau qui continue d’exister après la mort.

Comme les experts l’expliquent; « Après que les gens meurent, leur âme revient à l’univers, et elle ne meurt pas.

- See more at: http://www.espritsciencemetaphysiques.com/scientifiques-ame-ne-meurt-pas-univers.html#sthash.AZJIWg0K.dpuf
Les scientifiques ont découvert que l’ âme ne meurt pas – elle est renvoyée à l’Univers - See more at: http://www.espritsciencemetaphysiques.com/scientifiques-ame-ne-meurt-pas-univers.html#sthash.AZJIWg0K.dpuf

 

Prière Indo-Tibétaine

 

" A CEUX QUE J’ AIME ET QUI M’ AIMENT

Quand je ne serai plus là, relâchez-moi, laissez-moi partir: J’ai tellement de choses à faire et à voir. 

Ne pleurez pas en pensant à moi : soyez reconnaissants pour les belles années. Je vous ai donné mon amitié ; vous pouvez seulement deviner le bonheur que vous m’avez apporté. Je vous remercie de l’amour que chacun vous m’avez démontré. Maintenant, il est temps de voyager seul. Pour un court moment, vous pouvez avoir de la peine, la foi vous apportera réconfort et consolation. Nous serons séparés pour quelque temps, laissez les souvenirs apaiser votre douleur. Je ne suis pas loin et la vie continue... Si vous avez besoin, appelez-moi et je viendrai, même si vous ne pouvez me voir ou me toucher, je serai là, et si vous écoutez votre cœur, vous éprouverez clairement la douceur de l’amour que je vous apporterai.

Et quand il sera temps pour vous de partir,  je serai là pour vous accueillir. N’allez pas sur ma tombe pour pleurer:

Je ne suis pas là car je ne dors pas. Je suis les mille vents qui soufflent, je suis le scintillement des cristaux de neige, je suis la lumière qui traverse les champs de blé, je suis la douce pluie d’automne, je suis l’ éveil des oiseaux dans le calme du matin, je suis l’ étoile qui brille dans la nuit. N’allez pas sur ma tombe pour pleurer. Je ne suis pas là : je suis partout."

 

Autres témoignages d'EMI :

Cette page est visitée chaque mois, plus de 1 000 fois en octobre 2016 et de ce fait nous la mettons à jour lorsqu'une information intéressante nous parvient. C'est le cas en ce début novembre 2016. Un internaute nous transmet l'adresse d'un forum (ancien) qui présente de nombreux témoignages de NDE/ EMI. Ce forum a été animé par l'association suisse romande Notre Expérience.

http://rolin.venez.fr/

Ce site est très complet. Comme l'auteur du message l'indique, après avoir cherché à témoigner et partager son expérience, il veut passer à autre chose. C'est également notre cas, nous n'avons pas voulu nous limiter à cette seule question des NDE/EMI pour chercher à convaincre les autres qu'il faut croire en ce que nous racontons, attitude complètement stupide en effet pour un initié à la vie d'après la vie humaine. Le lecteur de fileane.com connaît notre chemin pour partager notre vécu indicible : changer la vie à la manière du poète juriste, économiste, gestionnaire, ancien coureur cycliste amateur, compétiteur skieur de fond, etc. que nous sommes devenus jusqu'ici. 

 

http://www.deadlinelelivre.fr/  le site sur le livre du Dr Jourdan

   www.outre-vie.com

lien avec un témoignage vidéo de NDE diffusé sur "les tabous de la mort" sur France 2

http://www.dailymotion.com/video/x3mdh2_le-passage-entre-la-vie-et-la-mort_tech

le témoignage d'une NDE vécue par l'auteur  

Techniques de décorporation         Shambala

L' OREILLE CASSÉE,  récit initiatique d'un sauvetage

Dieu, je ne le connais pas

        le mariage des cultures       les EMI  expériences de mort immédiate

les 4 situations qui amènent à l'illumination

technique de décorporation    l'extase amoureuse

     La déclaration des droits à la vie sociale des êtres humains

LE PLAN DU SITE     ACCUEIL     BIBLIOTHÈQUE

english translation      deutsche übersetzungen