fileane.com

 documentation  Partie 1 : le fonctionnement des organisations en réseaux

L'origine interdite et tabou du savoir collectif : 

le savoir global des civilisations antiques égyptiennes, des Aztèques et des Incas qui contredit la Bible

english translation     deutsche übersetzung    espagnol traducion

mise à jour 20/11/2013

Les découvertes archéologiques, les recherches de certains scientifiques et historiens qui osent braver l'interdit et le système de pouvoir actuel, nous permettent de brosser la situation suivante, de loin pas achevée et définitive.

1) En Bolivie, à 4000 mètres d'altitude, se trouve Tiahuanaco , la plus vieille ville du monde, détruite par un séisme mais dont subsiste la porte du soleil. Les Incas racontèrent à Fernand Pizarre, le conquérant espagnol, qu'ils n'avaient jamais connu cette ville qu'en ruine. Les Aymaras, le plus ancien peuple des Andes, disaient que cette cité était celle des premiers hommes de la Terre. Garcilaso de la Vega, espagnol instruit qui participa aux conquêtes espagnol et dont les écrits furent plus tard interdits et les livres brûlés, dans un document qui a échappé à la destruction, rapporte une légende des Andes : à l'ère tertiaire, il y a environ cinq million d'années, alors que nul être humain n'existait sur la terre, un aéronef brillant comme l'or vint se poser sur l'île du soleil du lac Titicaca. L'eau douce et la pression atmosphérique convenaient à ces voyageurs venus de Vénus où l'atmosphère est à peu près analogue à la nôtre. Une femme descendit du vaisseau et s'accoupla avec un tapir pour fonder une nouvelle race terrestre. Elle eut des enfants puis repartit seule vers Vénus. Cette histoire est écrite sur la porte du soleil. A. Kazantsev, ingénieur russe, a identifié un calendrier vénusien sur le porte du soleil avec des années de 225 jours terrestres.

Garcilaso de la Vega rapporte une autre légende : " Le Dieu Soleil, ancêtre des Incas, leur envoya dans des temps très anciens un de ses fils et une de ses filles pour leur donner la connaissance, délégués que les hommes reconnurent comme divins à leurs paroles et à leur teint clair ". Le point commun de ces légendes des Andes est la venue d'extra-terrestres qui ont donné aux hommes une science inconnue sur terre. Le peuple issu de ces extra-terrestres conserva son sang et sa science et vint s'installer sur le continent de l'Atlantide dont les terres étaient à plus de 4000 m d'altitude. Le peuple qui avait accueilli ces voyageurs resta dans les Andes et utilisa lui aussi cette science mais la colonie d'extra-terrestres restées à Tiahuanaco s'éteignit et ne subsista que les indiens de souche.

2) Vers - 10 000 ans ( avant J.C.), les glaciologues datent l'existence d'un cataclysme planétaire. Le zodiaque de Dendérah indique que la position des étoiles ce jour du grand cataclysme correspond à la date du 19 juillet 9792 av. J-C. En Égypte, le papyrus Harris fait état d'une catastrophe cosmique par le feu et par l'eau et signale que le sud devint le nord et que la Terre se retourna. Le papyrus Ermitage conservé au musée de Saint Pétersbourg indique que le monde s'est retourné. Hérodote rapporte que les prêtres égyptiens assuraient que plusieurs fois, au cours des âges historiques, le Soleil s'était levé où il se couche maintenant et vice-versa. 

Les descendants des réfugiés venus de Vénus s'installèrent sur l'Atlantide dont les montagnes à plus de 4000 mètres d'altitude correspondaient davantage aux conditions de vie de leur ancienne planète. Mais le poids de ces montagnes fit disparaître ce continent lors du dernier grand cataclysme, il sombra dans l'écorce terrestre et fut submergé par l'océan. Les survivants de l'Atlantide vinrent échouer sur les rivages du Maroc puis quelques milliers d'années plus tard, leurs descendants se fixèrent définitivement sur les bords du Nil ( voir l'Osiris à la peau vert olive). Le calendrier de Sothis ( Sirius ) vieux de 6 242 ans ( en 2001 ) permet de porter à 7 000 et même à 8 000 ans le début de la civilisation de l'Egypte antique. Cette région avait plusieurs atouts : le Nil apportait fertilité et était le témoin du dernier grand cataclysme car il avait alors modifié son cours pour, chose impensable, traverser un désert et se déverser dans une autre mer. Ensuite la région était au carrefour de trois continents, les trois continents reliés entre eux par terre. Ainsi, les descendants des voyageurs venus de Vénus allaient à nouveau contrôler l'humanité. Sur le continent américain, il restait la civilisation précolombienne puis inca et eux allaient s'occuper des trois continents Europe, Asie, Afrique pour leur transmettre ce qui restait de leur savoir. Enfin, argument sensible à l'époque, en Nubie, il y avait des gisements d'or qui affleuraient à la surface de la terre et il suffisait de se baisser pour ramasser cet or. Ils avaient donc le moyen d'établir leur influence sur les peuples des trois continents.

Les peuples voisins de l'Atlantide qui avait commercé avec elle et partagé son savoir fondèrent la civilisation celte et utilisèrent eux aussi ce savoir. La légende dit qu'une tribu partit des rivages de l'Atlantique et conduite par Rama, traversa l'Himalaya pour mettre en sécurité ce savoir sur les hauts-plateaux du Tibet puis pour fonder la race aryenne en Asie et en Inde.

3) vers - 3000 ans, la planète Vénus vint s'installer sur son orbite actuelle et elle causa alors un petit cataclysme. La table hindoue de Tirvalour vieille de plus de 5 000 ans, des tables astronomiques chaldéennes, les légendes de la plupart des peuples indiquent ce fait ou le prouvent. Ceci correspond à l'accélération subite du savoir et le développement à ce moment là de l'apogée des civilisations précolombiennes et égyptiennes. Ont-elles reçues du renfort de Vénus lorsque ses habitants comprirent que ce changement d'orbite et se rapprochement trop près du soleil allaient détruire la vie humaine sur cette planète ? Les survivants de l'Atlantide comprirent-ils que la fin de la planète de leurs ancêtres les obligeaient à construire des témoignages de leurs origines de manière à laisser une trace dans l'humanité s'ils disparaissaient à leur tour ? En Égypte, c'est le début des constructions de pyramides, monument in renversables qui doivent résister au prochain grand cataclysme lié au basculement de l'axe de la terre sur un nouveau centre de gravité, aux perturbations provoquées par le passage d'une autre planète. Cette civilisation des pyramides se répand sur la Terre, elle existe aussi en Amérique centrale et du Sud.

Vénus connut ensuite des évènements extraordinaires que des récits nous ont transmis. La sonde Mariner II a envoyé des données qui indiquent qu'il y a des montagnes de 4 000 mètres et que par endroits sa végétation et sa température sont supportables par l'homme terrestre.

4) Pour prouver aujourd'hui que les lois divines et les mathématiques célestes gardées dans le temple de Dendérah sont exactes et qu'environ tous les 26 000 ans la terre bascule sur son axe pour retrouver un nouveau centre de gravité et éliminer les forces emmagasinées par sa rétrocession autour du soleil, il faudrait pouvoir laisser un satellite altimètre radar toujours à la même place pendant plus de 72 ans pour mesurer l'aplatissement des pôles durant ce laps de temps, phénomène que les égyptiens connaissaient et mesuraient par rapport aux étoiles. L'altimètre radar existe, celui de Topex-Poséidon fabriqué par la France mesure la hauteur des mers à 2 centimètres près. Il reste à trouver le moyen de laisser un satellite toujours à la même place pendant 80 ans.

5) Lorsque la papauté catholique apprendra cette histoire, elle interdira la route des Amériques, ses évêques s'étant chargé depuis longtemps de détruire les écrits contraires à la Bible et d'incendier la bibliothèque d'Alexandrie au IIIème siècle puis en 490, sans compter la destruction du savoir des autres peuples. Ce refus de marier les cultures mènera la religion catholique au fanatisme, à l'Inquisition puis aux guerres de religion.

6) Le commerce avec le nouveau monde ne cessa jamais : de la coca se trouve dans des momies millénaires, des amphores romaines sont retrouvées sur les plages du Brésil. Mais l'existence de ce continent et cette origine de l'humanité ainsi que l'arrivée d'un savoir extra terrestre dans l'humanité furent frappés de tabous par le pouvoir papal. Après le Traité de Tordesillas, la papauté couvrit la destruction des peuples aztèques et inca, ce fut le plus grand génocide de l'humanité. Aujourd'hui le pape Jean-Paul II ne cesse de prononcer des excuses lors de ses voyages pour les crimes commis par le pouvoir religieux de la papauté, l'été 2002, il vient de canoniser des religieux qui au 16ème siècle prirent la défense des peuples indigènes contre les conquistadores....

BIBLIOGRAPHIE : l'exposé ci-dessus a été monté à partir des livres suivants :

Robert CHARROUX, Le livre de ses livres, chez Robert Laffont, 1985

Albert SLOSMAN, Le grand cataclysme, Robert Laffont, 1976

document ajouté le 20/11/2013 : extraits

Le gouvernement du Mexique dévoile des pièces mayas prouvant le contact extra-terrestre

http://www.arcturius.org/chroniques/?p=17484

Le gouvernement mexicain a frappé un grand coup dans l’histoire cachée de l’humanité. Dans la section archéologie oubliée, le pays dévoilera publiquement une série de pièces Mayas découvertes il y environ 80 ans par une équipe du National Institute of Anthropoly and History (INAH) sur le site de Calakmul au Mexique.

Ces pièces exceptionnelles ont déjà été présentées l’an dernier et feront l’objet d’un documentaire qui sortira cet automne et qui sera produit par Raul Julia-Levy et réalisé par Juan Carlos Rulfo, le gagnant du festival Sundance 2006 avec son film « In the pit ». Ce documentaire porte le nom provisoire « Revelations of the Mayans 2012 and beyond ».

L’une des pièces maîtresses dévoilées est un disque on ne peut plus explicite. On peut y voir clairement 4 engins, communément appelés OVNI, dont l’une démontre par une extraction, un astronaute (5) aux commandes de son engin (6). Les deux cercles au centre (1) sont présentement considérés comme une planète à atmosphère de par les deux cercles le suggérant et qu’on peut supposer être la Terre du fait de la présence d’un astre à proximité qui semble être la Lune. À droite, ce qui semble être une comète (3) avec un OVNI (2) dans son sciage, puis, à gauche, un autre engin (4) qui semble intervenir directement sur la comète comme porteur d’un bélier pour frapper la comète.

 

 

Les Maya savaient que nous étions dans le 5e et dernier cycle de 5125 ans d’un plus grand cycle de 26,000 ans. C’est ce que leurs calendriers mesuraient. Par ailleurs, les scientifiques de la NASA prévoient une éruption majeure d’ici la fin de 2013 ce qui corrobore l’ensemble des informations obtenues

Ce qui est encore plus troublant sont les révélations du ministre du Tourisme mexicain, Luis Augusto Garcia Rosado qui déclare que :

1) La traduction de codex relate les contacts entre les extra-terrestres et le peuple Maya.

2) Des pistes d’atterrissage daté à 3,000 ans ont été trouvées dans la jungle.

3) Ils possèdent des preuves que les Mayas avaient l’intention de mener cette planète pour des milliers d’années, mais qu’ils ont été forcés de s’échapper après une invasion « d’êtres aux sombres intentions » laissant derrière eux les évidences d’une race hautement avancée.

sources : 

http://www.guardian.co.uk/film/2011/sep/29/mayan-documentary-alien-mexico

http://www.reuters.com/article/2011/09/26/idUS333894436320110926

http://www.thewrap.com/movies/column-post/guatemala-cooperate-doc-about-mayans-and-aliens-31162

Dr. Nassim Haramein: 

http://theresonanceproject.org/about/personnel/nassim-haramein

Conférence de présentation, lien vidéo:

 http://www.youtube.com/watch?v=glV-C7fqAX8&feature=player_embedded http://www.youtube.com/watch?v=EpHTMoPAil4&feature=player_embedded

Site de Calakmul (ou Kalakmul)   http://fr.wikipedia.org/wiki/Calakmul

fin du document

Osiris le survivant du dernier grand cataclysme

   les sources du savoir     

partie 1 le fonctionnement des réseaux

accueil    le plan du site