Accueil

le plan du site         Nos réseaux de vie           bibliothèque            Formations          liens

FORUM AUX QUESTIONS 1

Le premier contrat interpersonnel, la voie initiatique

posez-vos questions par la messagerie, elles seront insérées ici ensuite. Certaines questions sont reprises de nos échanges sur les forums dont celui du journal lemonde.fr 

le partage de l'espoir de vivre 

des réseaux et le mariage des cultures

 les liens du site renvoient à cette première page F.A.Q.  d'où les accès  ci-dessus aux F.A.Q. 2 et 3.

ces pages suivent l'organisation des 3 parties thématiques du site ainsi que celle des ateliers de la partie privée.

actuellement c'est le F.A.Q. 3 qui répond au plus de questions


Sommaire   

  1. Illumination et décorporation sont-elles liées ?

  2. nos souvenirs se trouvent-ils hors de notre cerveau ?

  3. c'est quoi l'initiation ?

  4. initiation et euthanasie

  5. quand... ?

 

 

attends, je vais t'écrire !ou bien ce que je vais t'écrire sera gravé ensuite dans la pierre pour des milliers d'années ! 


Illumination et décorporation sont-elles liées ?

la décorporation peut se produire sans qu'il y ait illumination. Par exemple lors de la deuxième décorporation de Pierre racontée dans " D'Éleusis à Dendérah, l'évolution interdite ", il n'y a pas traversée du puits de lumière pour accéder au monde supérieur. Tout se passe dans la chambre. Lors de l'illumination et de la traversée du puits de lumière, la décorporation qui suit représente un moment de répit pour reprendre son esprit humain et préparer le retour dans son enveloppe charnelle. Ce moment peut être très bref si des personnes manipulent le corps et risquent ainsi de le faire mourir. La personne doit arrêter de profiter de ces moments d'utilisation des pouvoirs du monde supérieur pour revenir dans son corps, le tirer de l'abandon et manifester sa présence aux autres. C'est la raison pour laquelle les initiés à la spiritualité accomplissent ces moments dans un endroit sacré, un temple. Dans le saint des saints, ils laissent leurs corps charnel et personne ne doit entrer pour déranger le corps. Après l'illumination, l'initié a ainsi tout le temps d'apprendre à utiliser les pouvoirs du monde supérieur pour se déplacer, aller à la rencontre secrète des autres...

Retour en haut


nos souvenirs se trouvent-ils hors de notre cerveau ?

à travers cette question, vous nous demandez de prendre position par rapport au livre  : La divine connexion, du Dr Melvin Morse qui vient de paraître. Il écrit et démontre que les souvenirs seraient stockés ensemble à l'extérieur de notre corps, dans l'univers et sous forme holographique.

" ce que nous disent les physiciens et les enfants ( ayant connu des expériences aux frontières de la mort ( E.F.M. )) s'avère exact : il existe un espace intemporel qui sait tout et auquel nous accédons tous pour chercher nos souvenirs ou bien dans nos moments mystiques. Pour une raison mystérieuse le cerveau mourant se connecte à cette mémoire universelle. Les personnes qui se remettent après avoir vu la mort de près découvrent que leur comportement habituel a totalement changé. Par exemple, elles veulent un nouveau travail ou bien divorcer afin de créer une nouvelle famille. Leur bouton de remise à zéro a été pressé par la rencontre de cette énergie universelle. Elles ont été transformées et imprégnées d'un nouveau potentiel. Dans l'absolu, elles ont été totalement transformées par cette lumière mystique ". extrait du livre, page 79.

voir ce livre paru en France en août 2002 sur les contacts surnaturels   

 

nous n'allons pas entrer ici dans le détail, ce que nous sommes en train de faire dans l'atelier 1, mais quelques remarques pour répondre à votre question :

* sur la page : la mort de l'initié, Pierre raconte à Laurie sa deuxième décorporation et sa première rencontre avec l'envoyé des ténèbres. Son corps est en syncope, il gît par terre à plus de deux mètres de lui et il le voit alors qu'il se tient dans son corps dédoublé contre le mur extérieur de sa chambre. Pierre dit qu'il a continué à réfléchir, à dialoguer comme si de rien n'était, comme si son corps et son cerveau fonctionnait normalement. La seule différence, c'est qu'il pouvait voir à travers les murs l'arrivée de la présence de l'envoyé des ténèbres et que sa communication avec celui qui vit en nous était bien plus directe, comme sur un pied d'égalité. Quoi qu'il advienne à ce moment là, il y a continuité de la vie. La mort du corps aurait entraîné le départ définitif de celui qui vit en nous et si Pierre ne se serait pas débrouillé pour partir avec lui, l'envoyé des ténèbres l'aurait pris avec lui mais Pierre avait compris qu'il aurait alors été condamné aux ténèbres, au silence et à la perdition pour une très longue période. Le corps charnel n'avait plus aucune sorte d'importance et n'était pas le centre de l'affaire. 

Ceci correspond bien aux témoignages multiples qui affirment que le fait que notre corps et notre cerveau soient en train de mourir ou soient inconscients, ne nous empêchent pas de communiquer, de poser des questions, de comprendre ce qui se passe et de recevoir des connaissances venues d'autres présences invisibles. Au contraire, dans ces moments hors de notre corps, nous utilisons des pouvoirs supérieurs à ceux qui nous sont permis par l'utilisation de notre corps charnel. Pour un initié, notre corps est petit et la question est bien de savoir pourquoi nous sommes réduits à cette condition humaine charnelle si limitée et qui nous rend aveugle face aux dimensions des mondes supérieur et double.

* le fait que celles et ceux qui ont vécu une E.F.M. ou une E.M.I., une N.D.E., voient leur comportement totalement changer est rigoureusement exact. Sur ce site, nous appelons ce changement du mot : l'évolution, par rapport à l'involution qui se rapporte au cheminement vers l'initiation la plus complète possible.

* quant à " allumer " notre lobe temporal droit par la prière, la quête spirituelle pour connaître des moments de connexion divine, nous sommes d'accord jusqu'à un certain point. Nous en parlons sur la page " les 4 situations face à la rencontre surnaturelle ". Que tout dialogue surnaturel passe par cette zone du cerveau soit, mais la traversée du puits de lumière est une étape bien particulière ! Nous disons qu'elle n'est possible que si des présences chères viennent à notre rencontre et nous donnent la confiance, la force, la vitesse pour entrer dans la zone du puits à partir de laquelle l'accélération va se faire toute seule, à partir de laquelle nous sommes attirés et sauvés par les puissances du monde supérieur. Nous revenons à la question précédente de ce FAQ : décorporation et illumination ne sont pas liées. Dans deux ou trois épisodes du roman que nous diffuserons  les mois prochains , Pierre et Laurie accompagneront la mort de Maud pour traverser le puits de lumière et connaître la transfiguration de leur couple ( comme Jésus a été transfiguré ou d'autres encore... )

* la phrase " pour une raison mystérieuse le cerveau mourant se connecte à cette mémoire universelle " est totalement fausse. Le cerveau se meurt et mort, il va pourrir et se détruire. Nous disons que notre âme va rejoindre sa demeure quoi qu'il advienne. Si nous avons appris à reconnaître notre voix intérieure, celui qui vit en nous, le christ des chrétiens et que Jésus nous a appris à reconnaître et à vivre avec en utilisant la tradition égyptienne, nous pouvons attacher à notre âme  " la personnalité " que nous avons construite durant notre condition humaine grâce à notre dialogue de l'âme pour l'âme et grâce à notre esprit avec lequel nous avons communiqué et échangé avec les autres.  Nous pouvons fusionner avec notre âme et gagner notre demeure d'éternité. Mais ce n'est pas garanti. 

Pierre, lors de sa troisième décorporation et sa première illumination, après la traversée du puits de lumière, va attendre de rentrer définitivement chez nous. Il comprend que les souvenirs de son existence humaine vont arriver incessamment sous peu, ils doivent quitter la terre pour arriver là où aura lieu le jugement définitif, la fusion totale avec cette éternité dont il a connu une parenthèse à travers la condition humaine. Malgré son insistance, le Verbe ordonnera son retour sur terre. Ce passage est raconté dans le roman lors de la randonnée que feront Laurie et Pierre au dessus de Bourg Saint Maurice et des Chapieux, vers le massif du Mont-Blanc. Notre témoignage s'éclaire à travers la tradition égyptienne, voire tibétaine, du passage de la mort. Lorsque Pierre reviendra à lui dans son corps couvert de sang par l'accident de montagne, il s'emportera car ses camarades le portent mal, n'importe comment. Dès qu'il est sur pied, il les " engueulent " sèchement car s'ils avaient laissé son corps tranquille, il aurait eu davantage de temps pour expérimenter les pouvoirs du monde supérieur qu'il avait eu l'autorisation d'emporter et qu'il vient de perdre une fois de retour dans son corps charnel. Ses camarades s'excuseront en déclarant abasourdis qu'ils croyaient transporter jusqu'à la route un corps mort qui n'avait plus besoin de civière ni de soins conservateurs. Plus tard, le comportement de Pierre le rendra suspect aux yeux de ses camarades comme s'il s'était joué d'eux en simulant la mort, ce sera leur seul interprétation " raisonnable " de cet accident. Puis devant le rétablissement " miraculeux " de Pierre ( mot employé par le médecin chef du service hospitalier ), l'accident sera minimisé et oublié comme s'il ne s'était rien passé. 

En fait tout s'était déroulé hors du corps et revenir dans un corps déclaré par les autres comme étant mort, n'est absolument pas un obstacle pour celui qui anime le monde supérieur. Il décide selon son projet à lui et s'il estime que votre mission sur terre n'est pas achevée, vous retournerez dans votre corps charnel quoi qu'il lui soit arrivé et sans compter le temps que les autres l'auront déclaré mort. Lorsque le lien n'est pas brisé, lorsque la divine connexion existe toujours avec le corps humain, le Verbe transmet l'ordre de regagner le corps, ce qui est fait immédiatement. Par contre lorsque cette connexion n'existe plus ou est en train de disparaître, le Verbe ne peut plus agir seul. Le renvoi est plus compliqué et il y a utilisation de puissances extraordinaires car au passage, la "personnalité " qui remontait de la terre après avoir quitté le corps mort doit être renvoyée elle aussi dans le corps. Dans le roman, c'est ce que Pierre va vivre avec l'utilisation des pouvoirs surnaturels. Par la suite, avec Laurie, il entreprendra la quête de la transfiguration de leur couple puis, à la fin du roman, il cherchera à utiliser ces pouvoirs surnaturels pour mourir et ressusciter. Le roman explique, selon la tradition égyptienne ( celle de Dendérah vraisemblablement ), comment un initié, au bout de son chemin spirituel, peut s'incarner dans ces pouvoirs surnaturels au point de briser la mort et de vaincre ses bourreaux. Nous touchons là à la vie de Jésus, d'un Jésus ayant eu aussi, comme Moïse, Pythagore, les Pharaons et les grands prêtres et tant d'autres, la plus haute initiation de Dendérah et qui l'a utilisée pour restaurer une nouvelle alliance entre Dieu et les êtres humains en nous permettant de mieux vivre la présence du christ en nous, celui qui nous sauve de la mort du corps charnel.

.... quant au cerveau, comme le reste du corps, il se remettra à fonctionner ... comme si rien ne s'était passé. Il aura effacé le souvenir de la période de mort ou de cessation de fonctionnement, mieux , il ne l'aura même pas enregistré... les souvenirs sont bien stockés en dehors de notre corps charnel. L'humanité est une réalité bien plus complexe et mystérieuse que le simple rassemblement d'êtres vivants sur terre dans une certaine enveloppe charnelle en attente de la mort de ce corps charnel...., pour l'initié, la mort n'est qu'un passage qui peu même se faire dans la joie ( comme pour Maud dans le roman ) mais elle n'est plus un mystère. Le mystère est ailleurs.... La suite dans l'atelier 1.

Retour en haut


c'est quoi l'initiation ?

dans la partie : présentation du site et à la page : Définitions et notions utilisées sur le site, paragraphe 11, il y une définition de l'initiation.

Elle correspond à la première source de savoir personnelle : un être humain, même s'il ne va pas à l'école pour apprendre le savoir intellectuel produit par les êtres humains, va apprendre à vivre en se confrontant aux mystères de la vie. Certes, s'il reste seul face à ces mystères, il connaîtra souvent la pédagogie par l'échec. Par contre, les aînés ou d'autres initiés à ces mystères de la vie pourront le conseiller, veiller à ce qu'il ne commette pas les mêmes erreurs qu'ils auront vécues et cette pédagogie sera plus efficace, plus efficiente.

Ces mystères sont bien connus : la naissance dans la condition humaine, la mort du corps charnel, l'amour, la perception d'une vie après l'existence terrestre, la rencontre possible avec des chers disparus, les mystères de l'univers, etc.

L'initiation représente une démarche de recherche pour obtenir une rencontre avec ce qui nous dépasse dans notre condition humaine, c'est reconnaître le principe de vie autour de nous et découvrir qui vit en nous et vivra au delà de la mort de notre corps humain. Après une première rencontre, l'initié pourra poursuivre ou non sa quête vers des rencontres toujours plus approfondies, plus riches avec les mystères. Cependant il va se heurter aussi à la transmission de ce vécu aux proches qui vivent autour de lui. Garder en lui ces expériences de vie n'est pas possible, il doit parler, créer un dialogue avec quelqu'un pour partager ces expériences de vie. Face à l'indicible, il va créer un langage, des mots, des codes pour exprimer son interprétation de ces rencontres. Le premier langage est l'art, la création artistique, le langage poétique qui permet de donner aux mots un sens plus large capable d'englober l'indicible. Ensuite avec celles et ceux avec lesquels il partagera ces paroles, il vivra en communauté fondé sur une culture véhiculant ces valeurs nées de la rencontre avec les mystères de la vie. C'est le deuxième contrat, le contrat communautaire. Le principal chemin initiatique qui se présente au cours de l'existence humaine est celui qui repose sur notre dimension sexuelle. Au delà de l'assouvissement de pulsions corporelles " bestiales ", progresser dans l'utilisation de cette dimension nous fait accéder à l'extase amoureuse et à l'établissement d'un contrat interpersonnel sacré avec la personne aimée ou avec celles avec lesquelles nous partageons des moments fondés sur l'utilisation bénéfique de notre sexualité. C'est pourquoi la sexualité est sévèrement contrôlée par les religions voulant rendre captifs leurs fidèles afin qu'elle ne leur permettre pas de découvrir qu'ailleurs c'est mieux ! C'est aussi la raison pour laquelle, sur ce site, nous parlons de sexualité et des rencontres de couples qui utilisent leur sexualité dans une initiation à une vie communautaire plus riche en plaisir et en partage de biens immatériels.

L'initiation aboutit à des micro cultures de groupes rassemblant des personnes ayant une même foi en des valeurs. Respecter l'initiation veut dire accepter ces communautés vivantes de la rencontre avec les mystères et renoncer à un système de pouvoirs civils et religieux imposant des dogmes élaborés par la production d'un savoir intellectuel cherchant à éliminer la source de savoir " rivale " : la source initiatique. L'église romaine, au Concile de Nicée, en 320, a interdit les premières communautés chrétiennes pratiquant l'initiation et dont les fidèles, comme auparavant Socrate, Platon, l'empereur Auguste et d'autres érudits, allaient célébrer les mystères à Éleusis ou à Dendérah. Si Rome voulait préserver son pouvoir et l'organisation en système politique de l'empire, il ne devait y avoir qu'un seul enseignement, qu'un seul corps de dogmes. Le rationalisme scientifique aujourd'hui poursuit cette entreprise au service des systèmes de pouvoirs, notamment économiques dans notre société libérale ou capitaliste. N'oublions pas que la voie initiatique n'est pas sans dangers : danger de devenir un contestataire pour les défenseurs des systèmes de pouvoir, d'être un dissident soumis à du harcèlement moral ( whistleblowing ), à du harcèlement professionnel ( mobbing ), danger de ne pas maîtriser les contacts avec l'au-delà et de devenir la proie des puissances du monde double qui vous mène à la folie et à votre destruction humaine, enfin danger de tomber sous la coupe des maîtres de la pensée dogmatique et des sectes qui cherchent à créer de nouveaux systèmes de pouvoirs civils et religieux et vous conduisent au fanatisme et à la terreur. Mais même au pied de la montagne la plus abrupte, après avoir gravi d'autres sommets plus faciles, le randonneur sait découvrir le côté et le chemin par où l'ascension sera la plus aisée parmi tous les chemins d'accès, les voies d'accès au sommet et l'essentiel, le plus souvent, c'est d'y arriver tout simplement.

Retour en haut


initiation et euthanasie

dans le roman " D'Eleusis à Dendérah, l'évolution interdite ", Laurie emmène Pierre à Paris pour assister les derniers jours de Maud, une amie proche de ses parents. Pierre va conduire leur décorporation à tous trois et favoriser leur traversée du puits de lumière. Maud se séparera d'eux pour gagner la demeure éternelle de l'âme alors que Laurie à la suite de Pierre vont connaître leur transfiguration ( comme Jésus et d'autres initiés l'ont connue ). Ce choix du moment pour quitter son corps et le laisser périr n'a rien à voir avec les actes médicaux ou les empoisonnements pratiqués pour mettre une fin paisible et indolore à la vie corporelle. L'euthanasie a toujours existé, certes mais dans ce monde matérialiste, elle prend des formes critiquables. La justice a pour symbole la balance et sur ce site, dans notre travail en faveur d'une culture globale, nous développons l'utilisation de la méthode de l'alliance des contraires. Notre position est claire : dépénaliser l'acte qui met fin à une vie charnelle irrémédiablement perdue est une réforme valable mais nous préférerions qu'elle soit associée à l'abandon en France du dogme républicain de la laïcité qui ne repose que sur une fiction et à la reconnaissance de la nécessité du développement de la pratique spirituelle. L'objectif porte sur la remise en oeuvre des pouvoirs extra-humains ou surnaturels que, par exemple les druides ou les sages de l'antiquité possédaient. Ajoutons que bon nombre de ces médecines provenaient d'une utilisation des plantes et des forces de la nature, connaissances éradiquées en Europe par le fanatisme de l'église de Rome dans ses visées dogmatiques pour asseoir un pouvoir temporel sur les peuples... et la prière ne remplace pas tout !

Dans le livre du Dr Morse, La divine connexion, il est fait état de guérison " miraculeuse " aux regards de la médecine actuelle, comme si l'être humain, par sa recherche spirituelle, pouvait demander et obtenir le bénéfice de se ressourcer à une énergie universelle dont toute vie provient. Les témoignages de Pierre qui grâce à ce qu'il a vécu en état de décorporation, lui a permis de reprendre le cours normal de son existence sans aucune séquelle dans sa chair, vont également en ce sens. Légaliser l'euthanasie reste une mesure partielle et dangereuse tant qu'une éducation et un développement spirituel n'est pas entrepris pour combler deux millénaires d'obscurantisme sur cette dimension naturelle de la vie humaine. Ce que Panoramix et ses collègues faisaient tout comme les soins prodigués aux corps et aux âmes par les prêtres et les pharaons égyptiens, les maîtres spirituels du Moyen-Orient, de l'Asie et des Amériques, de l'Afrique sans oublier les peuples Inuits et bien d'autres, n'est pas hors de notre portée dès que nous abandonnons les stupides prétentions intellectuelles du rationalisme ambiant... parole de poète !

Retour en haut


quand ?

Retour en haut


Copyright © 2001. FILEANE.COM. Tous droits réservés.
Révision : 31 mars 2012 .